Énergies Collectives
Reprenons la main sur notre énergie en Embrunais-Savinois !

Accueil > Participer > Individuels, associations > Pourquoi devenir sociétaire d’Énergies Collectives ?

Pourquoi devenir sociétaire d’Énergies Collectives ?

, lundi 27 novembre 2017, par Robin

Pourquoi passer à l’action et prendre une ou des part(s) sociale(s) de la coopérative ? Comment convaincre vos proches de nous rejoindre et d’investir dans la transition énergétique ? Quelques éléments de réflexion dans cet article, à faire circuler !

Investir et s’investir dans une transition énergétique citoyenne et locale, c’est possible grâce aux coopératives locales de production d’énergie. Depuis plusieurs années maintenant, la transition énergétique est devenue un sujet commun, et un enjeu planétaire majeur. Pour beaucoup, cette transition consiste essentiellement à sortir des énergies fossiles et fissiles et de les remplacer par les énergies renouvelables, en améliorant également l’efficacité énergétique afin de consommer mieux et moins, pour les mêmes usages.

Cependant, pour nous à Énergies Collectives, il existe un autre enjeu au moins aussi important pour réussir la transition énergétique. Il s’agit de redonner le pouvoir aux usagers, aux citoyens, afin qu’ils se réapproprient non seulement la question de la consommation, mais également celle de la production d’énergie, à l’échelle de leur territoire.

A l’échelon national, différentes initiatives visent à accélérer cette transition énergétique citoyenne, telles qu’Enercoop (fournisseur d’électricité 100 % renouvelable) ou Énergie Partagée (fonds d’investissement dédié aux projets citoyens d’énergies renouvelables). Ces structures visent à s’appuyer sur un nombre croissant de coopératives territorialisées, portées par des citoyens, à visée non lucrative. C’est le travail parallèle et croisé de ces deux types de structures et de ces différentes échelles de territoire, qui peu à peu maille et renforce la transition énergétique citoyenne en France.

Depuis trois ans, sur l’Embrunais-Savinois, Énergies Collectives se construit afin de jouer ce rôle à l’échelle de notre territoire. D’abord associative, la structure s’est transformée en société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) en janvier 2016. Elle rassemble aujourd’hui plus de 150 sociétaires (particuliers, collectivités locales, entreprises), qui ont apporté 80 000 € de capital social. En un peu plus d’un an et demi, nous avons pu grâce à eux investir 175 000 € dans cinq toitures photovoltaïques, tout en organisant différents moments de réflexion et de formation autour de la maîtrise des consommations énergétiques.

Ce travail s’appuie uniquement sur des bénévoles, membres du conseil d’administration, et membres des différentes commissions de travail mises en place depuis la création de la coopérative. Le modèle économique, au stade où nous en sommes, ne nous permet pas encore de pouvoir embaucher de salarié-e. De plus, l’utilisation des bénéfices de la coopérative est assez strictement encadrée par la loi et ne peut faire l’objet d’une redistribution totale aux sociétaires, une part majoritaire devant rester dans la coopérative afin d’être réinvestie dans la poursuite de l’objet social.

Il s’agit donc d’une démarche qui s’appuie avant tout sur la plus-value collective à l’échelle de notre territoire et non sur l’intérêt personnel des sociétaires et administrateurs. Par son caractère encore expérimental et novateur, elle porte également un intérêt pour d’autres régions de France et d’ailleurs.

Aujourd’hui, nous souhaitons au sein du conseil d’administration lancer une seconde tranche d’investissements. Pour cela, nous devons augmenter notre capital social d’au moins 40 000 € . Si nous comptons sur les sociétaires actuels pour réinvestir dans la coopérative, nous souhaitons également étendre notre sociétariat parmi les habitants du territoire de l’Embrunais-Savinois et de Chorges. C’est en effet principalement à travers le partage le plus large possible de nos valeurs et de nos ambitions que nous envisageons la réussite d’Énergies Collectives.

Pour cela, nul besoin de millions : une part sociale vaut 50€ et vous donne un plein pouvoir de décision aux assemblées générales. En effet, dans une coopérative comme la nôtre, la prise de décision se fait selon le principe « 1 personne = 1 voix ». Vous pourrez par la suite si vous le souhaitez participer aux assemblées, vous porter candidat pour administrer la coopérative, ou travailler avec nous au sein des différentes commissions thématiques. Il s’agit bien d’un investissement : vous restez propriétaire d’une ou de part(s) sociale(s) de la coopérative, vous pouvez dans certaines conditions récupérer le montant de votre capital, et nous pouvons espérer d’ici quelques années distribuer une partie des bénéfices à ceux qui nous font confiance dès maintenant.

Nous espérons vous compter bientôt parmi nous !

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0